Accueil / News and Events / La Fenaison
La Fenaison

La Fenaison

Texte - Becky James

Le foin est notoirement connu pour être poussiéreux, et ceci gêne le système respiratoire de nos chevaux ainsi que le nôtre. Pour comprendre d'où vient cette poussière, nous devons examiner de plus près la façon dont le foin est fait et les défis présentés par le processus.

 

Le but définitif de la fenaison est de faire un produit appétent qui conserve la qualité nutritive de la culture d'origine. Les graminées et les légumineuses sont coupées, séchées et mises en balles de foin. L'objectif est de réduire le taux d'humidité à un niveau suffisamment bas pour inhiber l'action des enzymes végétales et microbiennes. Pour faire du foin de bonne qualité, le taux d'humidité doit être réduit à 150-200 g/kg, ce qui peut être difficile à faire dans des conditions climatiques défavorables. Le séchage commence dès qu'il est coupé, mais le taux dépend de la différence de pression de vapeur d'eau entre l'air ambiant et les tissus de surface de la plante. Les conditions idéales de séchage sont un temps sec avec un vent léger ; cependant, les conditions météorologiques exigent que le foin soit rarement fait dans des conditions idéales !

 

Les différentes parties de la plante sèchent à des rythmes différents, les feuilles sèchent plus rapidement parce qu'elles sont minces et de grande surface, alors que les tiges sont plus épaisses et plus lentes à sécher. Cela peut conduire à l'effritement des feuilles pendant la manipulation mécanique et à la perte du matériel foliaire plus nutritif. Si le séchage est prolongé en raison de mauvaises conditions climatiques, l'action des microorganismes, bactéries et champignons provoquera des changements. Les actinomycètes thermophiles sont souvent présents dans ces foins et sont responsables de la maladie allergénique "Le Poumon de Fermier" et provoquent une réponse similaire chez le cheval.

Une fois le taux d'humidité réduit à 400 g/kg, la respiration de la plante cesse et toute autre perte d'éléments nutritifs dans le champ est largement due à l'altération et à la manipulation de la culture pendant la production de foin, ce qui n'est pas toujours possible chez nous nous par exemple, dans le climat britannique.

 

Le rendement et la qualité du foin sont réduits en cas d'exposition à la pluie pendant le séchage, car les composants solubles sont lixiviés. La lixiviation permet d'éliminer 20 à 40 % de la matière sèche, 20 % des protéines brutes, 35 % des glucides non fibreux, 30 % du phosphore et 65 % de la potasse (Shepherd et al 1954).

 

Dans le foin stocké, dont le taux d'humidité est supérieur à 150 g/kg, les pertes variables sont principalement associées à la respiration microbienne (et au chauffage). On estime qu'en moyenne, pendant le stockage, un foin de 150 g d'humidité/kg perdra 5 % de matière sèche, ce qui augmentera de 1 % pour chaque 10 g/kg d'humidité supplémentaire, jusqu'à 200 g/kg.

 

Les conditions variées de la production, de l'entreposage et des espèces de plantes utilisées peuvent expliquer la grande variabilité de la qualité du foin à travers le Royaume-Uni, par exemple.

Dans les champs, l'herbe contient toute une gamme de micro-organismes, ceux qui sont présents sont susceptibles de persister pendant l'entreposage, même si le séchage empêche toute croissance fongique supplémentaire. Si la culture n'est pas suffisamment sèche au moment de la coupe, les champignons du champ sont progressivement éliminés par les moisissures de stockage telles que Penicillium et Aspergillus.

 

Les chevaux sont très sensibles à ces moisissures, bactéries et autres particules de poussière provenant du foin, et l'inhalation de ces particules entraîne une inflammation des voies respiratoires (maladie inflammatoire des voies respiratoires) et l'asthme équin, aussi connu sous le nom de RAO ou MPOC. Les purificateurs à vapeur Haygain constituent une méthode pratique pour traiter cette poussière naturelle en faisant étuver le foin à des températures supérieures à 100⁰C. Il a été prouvé que cette méthode tue les bactéries, les moisissures et les spores fongiques et réduit toutes les poussières respirables jusqu'à 98 % et qu'elle réduit l'incidence des maladies inflammatoires des voies respiratoires (IAD). Dans une étude rétrospective portant sur près de 500 chevaux, l'alimentation de foin étuvé par un Haygain a réduit le risque de trouver des champignons dans les voies respiratoires, ce qui correspond au diagnostic de maladie inflammatoire des voies respiratoires.  Après analyse de toutes les options fourragères (foin sec, foin trempé ou mouillé, l’enrubanné ou foin purifié à la vapeur par un Haygain), le foin purifié à la vapeur présentait non seulement le risque le plus faible, mais était la SEULE méthode qui diminuait considérablement le risque de IAD. (ACVIM juin 2016 "The Prevalence of Fungi in Respiratory Samples of Horses with Inflammatory Disease" par Drs J. Dauvillier et E. Westergren)

 

C'est pratique parce que c'est simple à faire : vous remplissez le générateur de vapeur avec de l'eau, le bac à foin avec du foin (différentes tailles disponibles selon la quantité de foin nécessaire) l'allumez et laissez-le reposer pendant une heure. La vapeur est pompée dans le foin à travers une rampe à pointes brevetés de Haygain qui assurent que le foin est étuvé de l'intérieur vers l'extérieur. Ceci, associé à l'efficacité thermique du coffre de foin, permet au foin d'atteindre des températures supérieures à 100⁰C, ce qui est essentiel pour améliorer la qualité hygiénique du foin (la propreté du foin).

 

Vous pouvez nourrir le foin purifié à la vapeur immédiatement ou jusqu'à 24 heures après la purification, il sent bon et les chevaux semblent le penser aussi ! En fait, c'est tellement appétissant qu’il y a des cliniques vétérinaires qui l'utilisent pour encourager les chevaux à manger après une opération et même les chevaux de la fine bouche donnent un avis favorable.

 

A cette période de l'année, la qualité du foin est au point le plus bas après avoir été stocké tout l'hiver - la qualité nutritionnelle et hygiénique se sera détériorée au cours de cette période. Cela signifie souvent que le foin est moins appétissant. Il n'y a pas de meilleur moment pour commencer à faire purifier son foin à la vapeur.

Pour en savoir plus