Accueil / News and Events / Pourquoi le fourrage propre est-il important ?
Pourquoi le fourrage propre est-il important ?

Pourquoi le fourrage propre est-il important ?

Un résumé des études scientifiques publiées sur le traitement du fourrage, réalisées par des chercheurs de renom au Royaume-Uni, en Irlande, aux États-Unis, en France, en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas.

Par le professeur Meriel Moore-Colyer

Introduction


Nous savons tous que le cheval au box devrait avoir le plus d'accès possible à du fourrage long. Le problème, c'est que le fourrage est poussiéreux et que lorsque le cheval le fouine et tire des bouchées de son filet à foin, les particules se retrouvent dans l'air, sont inhalées et peuvent rapidement provoquer une toux.
Les particules problématiques sont les spores fongiques extrêmement petites (<5µm) (notamment Aspergillus spp (2-4 µm)) et les bactéries thermophiles (Thermoactinomyces vulgaris et Saccharopolyspora rectivirgula) qui pénètrent profondément dans les poumons et peuvent provoquer des problèmes respiratoires allergènes.


Comme le système respiratoire du cheval ne peut être amélioré par l'entraînement et qu'il s'agit d'une étape limitant les performances chez les chevaux qui travaillent dur, il est primordial de maintenir les poumons en bonne santé en réduisant la poussière dans l'environnement de l'écurie.
Le meilleur moyen d'y parvenir est d'utiliser une litière peu poussiéreuse et d'enlever la poussière du fourrage en utilisant des traitements de pré-alimentation appropriés.


Dépoussiérage de l'environnement
Dauvillier et van Erck-Westergren (2016) ont récemment démontré l'impact positif de l'élimination de la poussière dans l'environnement sur la santé respiratoire des chevaux. Ils ont recueilli des données en Belgique, en France et aux Pays-Bas auprès de 482 chevaux souffrant de problèmes respiratoires, et ont montré que l'alimentation de foin purifié à la vapeur, c'est-à-dire du foin qui avait été « cuit » à la vapeur à haute température dans un purificateur Haygain, réduisait de 63 % le risque de maladie inflammatoire des voies respiratoires. De plus, cette étude a montré que le foin purifié à la vapeur présentait le risque le plus faible de présence de champignons dans les poumons par rapport au foin mouillé ou à l'enrubanné.
L’examen des résultats détaillés dans le tableau 1 ci-dessous, montre clairement que les régimes à faible teneur en poussières sont efficaces pour éliminer la poussière de l'environnement de l’écurie. De plus, ces résultats (publiés en 2017) montrent l'impact négatif que la paille et le foin sec peuvent provoquer aux niveaux de poussière dans la zone de respiration et dans la zone de l’écurie en générale, particulièrement dans les barns américains.

Tableau 1. Poussières respirables en suspension dans l'air / l’air dans la zone de respiration (BZ) et la zone de l’écurie en générale (SZ) dans un barn américain et des boxes sous quatre régimes de gestion (12).

 

Barn américain

Boxes individus

 

SZ

BZ

sig

SZ

BZ

Sig

Foin purifié à la vapeur + copeaux de bois

325

300

1.00

270

360

0.219

Foin sec + copeaux

522

827

0.008

509

637

0.021

Enrubanné + paille

972

517

0.001

2912

533

0.001

Foin sec + paille

6250

5079

0.382

2901

943

0.234

 

Des poumons sains, grâce à la réduction de la poussière respirable aérienne dans le fourrage


Les résultats de quatre expériences distinctes sont illustrés à la figure 1 et démontrent l'importance d'une pénétration complète de la vapeur dans le foin. La purification à la vapeur à l'aide d'un Haygain réduit les poussières respirables aériennes (ARD) de 99 %, et le résultat est un fourrage propre qui reste propre pendant au moins 24 heures après la purification. Purifier son foin par la vapeur à l'aide d'un bac fait maison ou verser une bouilloire d'eau chaude sur le foin n'atteint pas les températures élevées nécessaires et ne distribuent pas la vapeur dans le foin ; ces méthodes ne sont donc que partiellement efficaces pour réduire les ARD.


Figure 1

Des intestins sains grâce à la réduction des bactéries et des moisissures dans le fourrage


L'expérience 5 ci-dessus a mesuré un champignon particulier appelé Aspergillus spp, l'un des allergènes connus du foin, montrant une réduction de 95 % par rapport à la purification à la vapeur avec un Haygain (HG). La figure 2 ci-dessous est un résumé de 6 expériences différentes où les teneurs en bactéries et moisissures du foin ont été déterminées après différents traitements de mouillage. Toutes les expériences qui ont examiné l'effet du trempage ou de la purification partielle à la vapeur (bac ou bouilloire) sur les bactéries ont montré des augmentations inquiétantes et compromettent la qualité hygiénique du foin. La purification à la vapeur de l'enrubanné à l'aide d'un Haygain (Expérience 8) s'est avéré très efficace et a eu l'avantage supplémentaire d'augmenter la durée de conservation avec un contenu de champignons et de bactéries inférieur 4 jours après ouverture que dans l'enrubanné récemment ouvert.

Figure 2

Certains propriétaires mouillant leur foin pour réduire la teneur en sucre pour leurs chevaux et poneys qui souffrent de la fourbure, l'étude 9 a examiné l'effet de différentes combinaisons de mouillage et de purification à la vapeur sur les bactéries et les glucides hydrosolubles (Water-soluble carbohydrates - WSC) dans 5 types de foin différents qui se trouvent au Royaume-Uni. Tous les traitements de mouillage ont été efficaces pour réduire les WSC avec une diminution moyenne de 35 %, mais l'intervalle était très variable, entre 2 et 54 %, ce qui n'était pas un moyen fiable de réduire les WSC dans le foin. Les résultats de la contamination bactérienne après la purification à la vapeur, le mouillage et les combinaisons de mouillage et vapeur ont confirmé les effets très bénéfiques de la purification à la vapeur : mouiller son foin a multiplié par 5 la teneur en bactéries, tandis que le purifier à la vapeur même après l’avoir mouillé a réduit les bactéries de 99%.

Foin purifié = cheval heureux

30 échantillons de foin provenant de tout le Royaume-Uni ont été analysés (13) pour déterminer leur teneur en éléments nutritifs lorsqu'ils étaient secs et après purification à la vapeur à haute température à l’aide d’un Haygain. Aucun nutriment n’était affecté par la purification à la vapeur, à l'exception des WSC qui ont chuté en moyenne de 18 %, bien que l'intervalle soit similaire à celui noté pour le mouillage, soit entre 2 et 50 %.

Deux études ont examiné l'appétence du foin purifié à la vapeur par rapport au foin mouillé ou à l'enrubanné (14,15) et ont constaté que les chevaux choisissaient de manger le foin purifié à la vapeur en premier et en mangeaient aussi davantage. Kentucky Equine Research (16) a effectué un essai complet d'alimentation d’une durée de 12 semaines au cours duquel on a mesuré l'ingestion volontaire de fourrage et la digestibilité du foin sec, du foin purifié à la vapeur et du foin miouillé. Leurs conclusions sur l'appétence concordent avec celles des expériences précédentes et constatent que, malgré la perte de 4 % des WSC du foin purifié à la vapeur et de 9 % du foin mouillé et l'augmentation proportionnelle de la teneur en fibres/kg (due à la perte des WSC), la digestibilité est similaire pour tous les traitements, donc le foin purifié à la vapeur améliore la sapidité et ne nuit en rien à la digestibilité.

 

Liste des références

  1. Dauvillier, J., and van Westergren, E. (2016) The Prevalence of Fungi in Respiratory Samples of Horses with Inflammatory Disease ACVIM June 2016
  1. Stockdale, C and Moore-Colyer, M.J.S (2010) Steaming hay for horses: The effect of three different treatments on the respirable particle numbers in hay treated in the Haygain steamer. European Workshop for Equine Nutrition, Cirencester, Sept 2010. The Impact of nutrition on the health and welfare of horses. EAAP publication No. 128. Ed Ellis, A., Longland, A.C., Coenen, M and Miraglia, N. p136-138
  1. Moore-Colyer, M.J.S and Fillery, B.G. (2012) The Effect of three different treatments on the respirable particle content, total viable count and mould concentrations in hay for horses. 6th European Workshop for Equine Nutrition, Lisbon, Portugal, June. 101-106.
  1. Moore-Colyer, M.J.S., Taylor, J.L.E and James, R. (2016) Moore-Colyer, M.J.S., Taylor, J.L.E and James, R. (2016) The Effect of Steaming and Soaking on the Respirable Particle, Bacteria, Mould, and Nutrient Content in Hay for Horses Journal of Equine Veterinary Science. 39: 62-68
  1. Orard, et al., (2017) Hay dust particles measured by flow cytometry in steamed vs dry hay. Proceedings of the World Equine Airway Symposium, Copenhagen, Denmark, 2017.
  1. Creighton and Buckley (2009) - Irish Equine Centre
  1. James, R. and Moore-Colyer, M.J.S. (2010) The effect of steam treatment on the total viable count, mould and yeast numbers in hay using the Haygain steamer European Workshop for Equine Nutrition, Cirencester, Sept 2010. The Impact of nutrition on the health and welfare of horses. EAAP publication No. 128. Ed Ellis, A., Longland, A.C., Coenen, M and Miraglia, N.p 128-132
  1. Moore-Colyer, M.J.S and Fillery, B.G. (2012) The Effect of three different treatments on the respirable particle content, total viable count and mould concentrations in hay for horses. 6th European Workshop for Equine Nutrition, Lisbon, Portugal, June. 101-106.  
  1. Leggatt, P. and Moore-Colyer, M.J.S (2013). The effect of steam treatment on the bacteria yeast and mould concentrations in haylage for horses. Proceedings of British Society of Animal Science Conference, Nottingham April 2013. p 103
  1. Moore-Colyer MJS, Lumbis K, Longland AC, Harris PA. (2014).The effect of five different wetting treatments on the water soluble carbohydrate content and microbial concentration in hay for horses. Plos One.

  2. Moore-Colyer, M.J.S., Taylor, J.L.E and James, R. (2016) Moore-Colyer, M.J.S., Taylor, J.L.E and James, R. (2016) The Effect of Steaming and Soaking on the Respirable Particle, Bacteria, Mould, and Nutrient Content in Hay for Horses Journal of Equine Veterinary Science. 39: 62-68
  1. Auger, E.J. and Moore-Colyer, M.J.S. (2017) The effect of management regime on airborne respirable dust concentrations in 2 different types of horse stable design Journal of Equine Veterinary Science. 51:105-109
  1. James, R. and Moore-Colyer, M.J.S. (2013) Hay for horses: The nutrient content of hay before and after steam treatment in a commercial hay steamer. Proceedings of British Society of Animal Science Conference, Nottingham April 2013.
  1. Moore-Colyer, M.J.S. and Payne, V. (2012) Moore-Colyer, M.J.S. and  Payne, V. (2012) Palatability and ingestion behaviour of 6 polo ponies offered a choice of dry, soaked and steamed hay for 1 hour on three separate occasions. Advances in Animal Biosciences. Healthy Food from Healthy Animals. Vol 3 part 1. 127
  1. Brown, E., Tracey, S and Gowers, I. (2013) Brown, E., Tracey, S and Gowers, I. (2013) An investigation to determine the palatability of steamed hay, dry hay and haylage. Proceedings of British Society of Animal Science Conference, Nottingham April 2013. p 104
  1. Pagan et al. (2012) Kentucky Equine Research - USA
  1. Wyss, U. and Pradervand, N. (2016) Steaming or Soaking. Agroscope Science. Nr 32 p32-33