Comment garder votre cheval hydraté, heureux et en bonne santé cet hiver ?

Comment garder votre cheval hydraté, heureux et en bonne santé cet hiver ?

Comme les nuits froides deviennent de plus en plus fréquentes à l'approche de l'hiver météorologique, que savez-vous de l'impact de l'hiver sur la quantité d'eau que boit votre cheval ?
Haygain, leaders du marché des purificateurs de foin, explique pourquoi votre cheval boit moins quand il fait froid et pourquoi il est si important de le garder hydraté en hiver.

Pourquoi les chevaux sont-ils plus à risque de déshydratation en hiver ?

La déshydratation apparait lorsqu'un cheval n'a pas eu assez d'eau, et il y a deux raisons simples pour lesquelles cela peut se produire le plus souvent en hiver que le reste de l'année. Tout d'abord, lorsque les températures chutent, la température de l'eau qu'ils peuvent boire baisse aussi.

Des recherches ont montré que les chevaux boivent plus d'eau lorsqu'elle est chaude ou tiède, ce qui signifie qu'ils peuvent faire la fine bouche lorsqu'elle est très froide. Les vieux chevaux dont les dents sont cassées ou usées peuvent trouver l'eau potable qui est près du point de congélation tout à fait douloureuse, et ils seront plus à risque de se déshydrater en hiver. 

Deuxièmement, beaucoup de chevaux domestiques passent plus de temps à manger du fourrage séché et moins de temps à manger de l'herbe pendant les mois d'hiver. Étant donné que le foin est de l'herbe séchée, il n'est pas surprenant qu'il n'y ait pas beaucoup d'humidité dans le foin et, particulièrement après un changement soudain de routine, un cheval pourrait louper le fluide qu'il absorbe normalement de l'herbe.

Qu'arrive-t-il aux chevaux déshydratés ?

Les signes physiques de déshydratation chez les chevaux comprennent des yeux enfoncés, la peau plissée et la fatigue. Au moment où ces signes se manifestent, le cheval aura perdu environ 5 % de son poids corporel en eau, ce qui est une quantité considérable. Cela signifie qu'un cheval de 500 kg aura perdu 22 kg de liquide - c'est autant qu'un sac de granulés.

Il est intéressant de noter que le mécanisme de la soif (causé par un taux élevé de sodium dans le sang) est plus lent à agir chez les chevaux parce qu'ils transpirent plus facilement le sodium que les humains. Cela signifie que la concentration de sodium dans le sang reste faible même s'ils ont beaucoup transpiré et que votre cheval n'aura pas soif aussi rapidement qu'un humain suite l’effort. Ainsi, si votre cheval fait des activités physiques intenses en hiver, il vaut la peine de le surveiller de près et de prendre des mesures pour l'encourager à boire (plus à ce sujet dans un instant).

La déshydratation peut entraîner des complications de santé encore plus graves pour nos équidés, comme les coliques. Une colique d'impaction est causée par une accumulation d'aliments secs ou de fourrage dans le gros intestin ou le côlon, et la déshydratation augmente le risque qu'elle se produise. Les cas d'impactions qui doivent être traitées par le vétérinaire augmentent pendant les mois d'hiver, lorsque les chevaux mangent plus de fourrage séché et boivent moins d'eau.

Comment faire boire suffisamment les chevaux en hiver ?

C’est clair qu'il est très important de s'assurer que votre cheval ne se déshydrate pas en hiver pour réduire le risque d’une colique d'impaction et de s'assurer qu'il est heureux et en bonne santé. Il y a quelques étapes qui valent la peine d'être prises et qui devraient facilement s'insérer dans votre routine de gestion de l’écurie :

  • Ajoutez de l'eau tiède ou légèrement tiède à tout fourrage haché ou des granulés pour l’adoucir, de sorte que le cheval prenne plus de liquide sans boire plus d'eau.
  • Ajoutez de l'eau tiède dans les seaux et les abreuvoirs aussi souvent que vous le pouvez en hiver - nous savons que les chevaux boivent plus fréquemment de l'eau tiède ou légèrement chaude, il vaut donc la peine de faire bouillir de l’eau quelques fois par jour.
  • Ajoutez du jus de pomme à l'eau - mais assurez-vous de leur offrir aussi de l'eau « nature », au cas où ils n’aiment pas l'option aromatisée. Certains chevaux ont montré une préférence pour l'eau aromatisée et en boivent plus que l'eau ordinaire. 
  • Traitez leur foin à la vapeur ! Une botte de foin purifié à la vapeur contient 3 fois plus d'humidité qu'une botte sèche, c'est donc un excellent moyen d'y infiltrer plus de liquide

La purification à la vapeur du foin présente également plusieurs autres avantages étonnants, comme la réduction du risque qu'un cheval développe une maladie inflammatoire des voies respiratoires à partir de la poussière de foin et l'élimination de la majorité des moisissures, champignons et bactéries présents dans le foin.

Related Articles